Quelle habitude as-tu changée pour prendre soin de toi et devenir acteur de ta santé?

On m’a demandé de rédiger un article pour expliquer ce que j’ai changé comme habitudes pour être aux commandes de ma santé.
Cela est susceptible d’intéresser pas mal de monde, alors j’ai accepté.

Personnellement, j’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont inculqué de manger des plats cuisinés que ma mère préparait. Même si souvent on achetait des produits industriels comme les desserts et céréales, les plats de résistance étaient systématiquement cuisinés.
Depuis l’adolescence, l’influence des amis, et notre méconnaissance des bases les plus simples en nutrition, nous conduisaient sur la route des fast-foods.

…nourritures toujours plus sucrées, plus salées, plus épicées…

Mes études, mes sorties faisaient que je déjeunais dehors et je subissais l’influence des codes entre jeunes.
Je goutais donc à cette nourriture, que je trouvais « très gouteuse » à l’époque, car le goût dopé aux exhausteurs faussait mon discernement.
Les repas étaient accompagnés souvent de soda et de viandes grasses.
Paradoxalement je me sentais souvent rapidement rassasié, mais avec de fortes fringales 1h après le repas, par conséquent je choisissais des nourritures toujours plus sucrées, plus salées, plus épicées….

Lorsque l’on partait à la salle de sport avec des amis, pour avoir bonne conscience, on buvait tous les compléments alimentaires que l’on commandait sur les magazines, je me sentais à la page niveau alimentation, or ce ne fut pas le cas du tout, mon ventre ressemblait à un dépotoir pour produits industriels.

Résultat je me sentais ballonné constamment, je prenais du poids, et j’avais une perte de la concentration, certains moments de la journée j’étais léthargique.
Je m’interdisais de réfléchir, car cela me fatiguait.

Je me donnais de plus en plus de coups de fouet avec du café, des boissons énergétiques, des céréales très sucrées du matin.

 

goinfré fatigué

 

Ce qui a changé pour moi…

Lorsque je décidais de passer le diplôme de coach sportif, j’ai eu accès à des connaissances qui m’ont fait relativiser ma façon de m’entrainer et de manger, grâce au cours sur la nutrition.
J’ai changé radicalement ma manière de m’entrainer, mais ce fut loin d’être le cas en ce qui concerne la diététique, car je n’avais rien changé au début.
Au bout de quelque temps, certaines carences finissent par s’installer, des contractures de plus en plus régulières, des inflammations et des crampes à l’entrainement menaçaient mes performances.
Je partis voir des praticiens ostéopathes, Rolfers (des praticiens du corps qui travaillent sur l’ensemble des muscles du corps pour vous redonner un équilibre et une amplitude du mouvement).

Mon talon d’Achille était mon alimentation!

Ces professionnels m’ont fait remarquer qu’au niveau viscéral je disposais de blocage et ont mis en évidence mes ballonnements. Mes inflammations étaient surement dues à une acidité de l’organisme et une carence en vitamines.
Par ailleurs mon ballonnement était amplifié par ma consommation redondante en féculents plusieurs fois dans la journée, céréales sucrées du matin, beaucoup de produits laitiers, la junk food entre amis, sommeil mal réglé…et la liste continuait longtemps ainsi, mon talon d’Achille était mon alimentation!

L’habitude que j’ai changée pour être acteur de ma santé

J’ai décidé de devenir conscient de ce que je mangeais, et là les remises en question se sont enchainées.
Depuis cette décision j’ai arrêté purement et simplement les fast-foods.
J’ai par la suite commencé à manger moins de féculents, j’ai limité puis arrêté les produits laitiers de vache pour les remplacer par des laits végétaux.
J’ai réglé mon sommeil.
Mais le changement c’est l’apport considérable de légumes dans mon alimentation qui suivit.
J’ai privilégié les fruits de mer, à la viande que j’ai par la suite remplacée par du poisson.
Les changements ne se sont pas fait attendre, en deux semaines j’ai perdu 6 kgs.
6 Kgs que je n’ai jamais repris, car mon poids est resté stable
Je gagnais en énergie, ma réflexion fut différente.
Je compris même que j’étais stressé par le passer, car j’étais devenue plus zen.
J’ai lu plus de livres sur le sujet, et j’ai par la suite décidé d’écrire un blog le-regime-sante.com pour partager mes découvertes ainsi que mes expériences sur l’alimentation.
j’espère également que le fait de mettre ce sujet en avant aidera d’autres personnes à être acteurs de leur santé.

Lonis Agri

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*