La différence entre un bon et un mauvais régime :

Bon et mauvais régime

Il nous arrive à tous de croiser des gens que l’on n’a pas revues depuis une certaine période, et l’on remarque qu’ils ont perdu du poids.
En général on aurait tendance à les classer en deux catégories :
-Ceux qui sont en forme.
-Ceux qui ont l’air malade, les traits tirés ou même justes fatigués.

Après cela on n’entend pas mal de points négatifs liés aux régimes en général, les gens sont de plus en plus réticents et stressés à l’idée de se mettre à la diet.

Avec toutes les meilleures volontés du monde, lorsque les menus sont bien pensés, nous changeons notre manière de voir notre alimentation à long terme.

Les signes visibles d’un régime santé qui marchent, se voient avant tout dans l’énergie générale de la personne qui l’entreprend.

Voyons ensemble les signes observés lors d’un mauvais régime.
Sans oublier que certaines âmes « masochistes » pensent encore qu’il faut souffrir pour réussir.

Laissez-moi vous dire que la nutrition c’est comme tout, si l’on n’est pas formé au minimum, on ne doit jamais s’aventurer seul dans ce genre d’expérience car l’on peut se retrouver vite carencé.
À défaut, pas mal de cabinets de nutritionnistes peuvent vous solutionner.

Voici quelques uns des signes vous montrant que le régime est mal équilibré :

-Fatigue.
-Mauvaise humeur ou humeur changeante.
-Mauvaise mine (pâlichonne).
-La motivation qui redescend vite (sensation de fardeau).
-Métabolisme ralenti, prise de poids rapide en cas d’écart, effet yoyo.
-Lorsque l’on reprend son ancienne alimentation, on se sent tout de suite beaucoup mieux.
-On perd du poids, mais le pourcentage de masse grasse augmente.
-Tendance à l’écoeurement par ce qu’on mange, tendance à vouloir sucrer et saler plus.

Les signes d’un régime réussi !

-Énergie, en forme.
-Être de bonne humeur.
-Métabolisme accéléré.
-Facile à introduire au quotidien.
-On a bon teint.
-l’enthousiasme s’accentue avec le temps
-Lorsque l’on reprend son ancienne alimentation, on se sent vite calé, et les plats paraissent –trop sucrés, épicés ou salés.
-Avec le temps, nos papilles deviennent de plus en plus sensibles aux saveurs.

Quelques indices vous permettent de faire le point au sujet de vos résolutions alimentaires.
Voyez à quelle catégorie vous appartenez.

Si vous vous retrouvez tantôt dans la liste des points positifs et tantôt dans les points de la liste négative, sachez varier vos apports aux maximums et privilégiez une nourriture cuisinée par vous-même par rapport à celle achetée dans le commerce.

choix qualité repas

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*